Quels matériaux choisir pour aménager son habitat sainement ?

Aménager sans polluer

Rénover et aménager son intérieur est un plaisir guidé par les couleurs, les textures... Pour préserver la qualité de son air intérieur on peut aussi choisir de se tourner vers des produits qui garantissent un impact réduit sur la santé et l’environnement !

Nous passons plus de 80% de notre temps dans un lieu clos : maison, bureau, école, transports en commun… C’est pourquoi il est important de limiter les polluants issus de l’ameublement, des peintures, du papier peint, de la moquette… Certains matériaux dégagent des substances chimiques plusieurs jours ou semaines après déballage, et dégradent l’air de l’habitat.

 

Pollution de l’air intérieur : de quoi parle-t-on ?

« Ca sent le propre », « ça sent le neuf » ? Aérez sans attendre car ces odeurs dénoncent la présence de composés organiques volatils qui peuvent être nocifs pour la santé.

L’air intérieur est chargé en diverses molécules qui peuvent avoir un impact sur notre santé, à plus ou moins long terme. L’humidité, les animaux, le tabagisme, les produits d’entretien, les matériaux de construction et d’aménagement sont à l’origine des principaux polluants de l’air intérieur : moisissures, acariens, fumée de tabac, amiante, polluants de la famille des composés organiques volatils (COV), etc.

 

Polluants fréquemment dégagés par les éléments d’ameublement

Polluants chimiques

Origines possibles

Composés Organiques Volatils (COV), dont hydrocarbures (benzène…)

Matériaux de construction et de décoration : peinture, vernis, colles, nettoyants, bois agglomérés, moquette, parquet, tissus neufs...

Les moquettes, rideaux, tissus, tapis et papiers peints captent les composés chimiques de l’air et les rediffusent lentement pendant longtemps.

Ils sont également émis par le tabagisme et par les activités d'entretien et de bricolage.

 

Formaldéhyde

Panneaux de particules, aggloméré, mousses isolantes, moquettes, textiles, colles, peintures…

Ethers de glycols

Certaines peintures à l’eau, encres, vernis, colles…

Pesticides

Produits de traitement du bois, des plantes…

Source : Observatoire de la Qualité de l’Air Intérieur.

 

Les Composés Organiques Volatils (COV)

  • Que sont les COV ?

Les COV interviennent également dans les processus conduisant à la formation des gaz à effet de serre.

C’est une famille de molécules d’origine chimique ou naturelle, qui regroupe notamment les éthers de glycol, les aldéhydes, l’acétone, le propane, le butane, l’éthanol, le benzène, le chlorure de vinyle...
Ces molécules ont la particularité de devenir gazeuses à température ambiante. Leur concentration varie en fonction de la température, de l’humidité relative, du renouvellement d’air, de l’âge des matériaux, etc.

 

  • Quel sont leurs impacts sur la santé ?

Les composés organiques volatils (COV) provoquent le plus souvent une irritation des yeux et des voies respiratoires. Certains d’entre eux, comme le benzène et le formaldéhyde, sont en outre classés « cancérogènes certains » chez l’homme par le Centre international de recherche sur le cancer, CIRC.
Ces molécules sont bien absorbées par la peau, le système digestif et  respiratoire et se redistribuent dans les organes riches en graisse (cerveau et chez la femme enceinte : placenta).

 

Zoom
Formaldéhyde : le polluant intérieur le plus préoccupant
Appelé couramment formol, ce gaz de la famille des COV est très irritant (yeux, nez, gorge), allergisant et reconnu cancérogène par inhalation. Pourtant il n’est pas interdit et de nombreux produits d’usage courant en contiennent : colles des bois agglomérés et contreplaqués, mousses isolantes, laques, vernis, encres, résines, papier, produits ménagers, pesticides, textiles...
Cela dit, les émissions de polluants par les meubles en bois aggloméré ont fortement baissé depuis quelques années grâce aux demandes des consommateurs. L’association UFC Que choisir a comparé les émissions de commodes pour enfants entre 2006 et 2010, les résultats sont bien meilleurs en 2010.

 

Retrouvez dans la rubrique Je veux agir des conseils pratiques pour aménager son habitat sainement.

Dernière mise à jour : 24 mars 2014.

Info/intox
L’air intérieur est moins pollué que l’air extérieur.
Les enfants sont plus sensibles à la pollution que les adultes.
Les « purificateurs d’air » et les « plantes dépolluantes » peuvent purifier la maison.