Revenir à la liste des actus

Accès aux soins pendant la période de confinement

Maintenons le lien #santésolidaire_Les cabinets médicaux étant fermés depuis le 23 mars dernier, que faire en cas de problèmes de santé ?

► Service de Téléconsultation proposé par La Mutuelle Familiale

Pour les soins médicaux courants, de nombreux professionnels de santé proposent des téléconsultations. A ce titre, la Mutuelle Familiale propose gratuitement à tous ses adhérents et leurs ayant-droits un service de téléconsultation médicale à distance (Medaviz) agréé par l'Agence Régionale de Santé. Ce service est intégralement pris en charge par La Mutuelle Familiale. Sur cette plate-forme, des professionnels de santé de différentes spécialités sont disponibles au 09 71 10 15 15, 24h sur 24, 7 jour sur 7 :

• des médecins généralistes,

• des médecins spécialistes : pédiatres, ORL, gynécologues, chirurgiens, psychiatres, ophtalmologues, dentistes...

• des professionnels du paramédical : pharmaciens, infirmiers, sages-femmes, kinésithérapeutes, orthophonistes,...

 

► Que faire en cas de douleurs dentaires ?

Surtout n’appelez pas le SAMU ! Depuis le confinement, les dentistes doivent assurer une permanence téléphonique. Si vous n’obtenez pas de réponse de votre dentiste appeler le 0970 50 02 05, numéro national des urgences dentaires.

 

► Que faire en cas d’urgence ophtalmologique ?

Les cabinets d’ophtalmologie maintiennent leurs consultations en urgence.

De leur côté, les syndicats d’opticiens ont mis en place un dispositif de service minimum destiné aux patients pour assurer le suivi des demandes urgentes, dans des conditions optimales de sécurité, tant pour le public que pour les personnels.

Un site permettant au public de connaître les permanences des magasins d’optique ouverts à l’adresse suivante : www.urgenceopticien.fr

Dans ces magasins ouverts quelques heures par semaine, les patients peuvent renouveler des équipements cassés/perdus ou des équipements inadaptés (uniquement sur nouvelle ordonnance spécifiant le caractère d’urgence). Les magasins d’optique pourront aussi délivrer des équipements pour le personnel soignant dans le cadre du plan Covid-19.
 

► Que faire en cas d’urgence liée à un dispositif d’audioprothèse ?

Les syndicats professionnels d’audioprothésistes mettent en place un service de continuité des soins durant la durée du confinement qui s’adresse à des situations prioritaires et urgentes : besoins des personnels soignants appareillés, surdités moyennes, sévères ou profondes, surdités pédiatriques, acouphènes invalidants.

Pour ces situations uniquement, des rendez-vous peuvent être proposés dans le respect des mesures barrières et de distanciation sociale.

Pour toutes les autres demandes, des informations et conseils sont délivrés par téléphone. Pour le renouvellement de piles, la vente à distance est privilégiée ou la personne est redirigée vers la pharmacie la plus proche.
 

Zoom
Le réseau mutualiste Ecouter Voir maintient un service d’urgence (lunettes cassées, lentilles de contact, remplacement de piles, panne appareil auditif…) pour tous et plus particulièrement pour les soignants et le personnel des magasins de première nécessité. Pour connaître la liste des magasins proposant ce service d'urgence, rendez-vous sur le site internet : https://www.ecoutervoir.fr/.
Information au 04 66 27 98 70 du lundi au vendredi de 9h à 18h et par mail à service.client@ecoutervoir.fr.
Les frais de livraison à domicile de vos lentilles et leur produit d'entretien sont actuellement gratuit pour toute commande en ligne.
A noter qu'Audika s’engage également à envoyer gratuitement 50 000 plaquettes de piles à domicile pour aider les malentendants confinés et leur permettre de continuer à bien entendre (offre est valable jusqu’au 30 avril 2020).

 

► Le suivi des femmes enceinte ?

Dans la situation de crise sanitaire actuelle, les femmes enceintes se posent des questions légitimes sur leur suivi de grossesse et leurs conditions d’accouchement. Dans le contexte épidémique, des mesures exceptionnelles sont mises en place pour éviter les déplacements, comme les téléconsultations . Le suivi de grossesse et l’accueil en maternité ou centre périnatal de proximité (CPP) sont entièrement assurés dans des conditions de sécurité maximales. Il est tout de même conseillé de privilégier, dans la mesure du possible, le suivi de grossesse en ville.
Malgré la crise sanitaire, le maintien total du suivi de la grossesse et de la prise en charge de toutes les femmes enceintes ainsi que l’accès aux échographies sont assurés par les établissements et les professionnels. L’entretien prénatal précoce, les cours de préparation à la naissance et certaines consultations du suivi de grossesse doivent se faire en priorité par téléconsultation pour éviter les déplacements.

Ces consultations sont prises en charge à 100% par l’Assurance Maladie, sans avance d’argent. Si une consultation ou échographie à l’hôpital est nécessaire (en particulier pour les grossesses à risque), la patiente ne peut être accompagnée à l’intérieur de l’établissement afin de réduire le nombre d’entrées et sorties.

Les maternités veillent à une bonne organisation de leurs services face à cette situation exceptionnelle pour minimiser les risques des patientes et des personnels. C'est pourquoi, lors de l’accouchement d’une femme non symptomatique ou testée négative au Covid-19, le deuxième parent (mais uniquement le deuxième parent) pourra assister à l'accouchement mais ne sera pas accueilli avec la maman durant son séjour à la maternité. Le séjour sera le plus court possible, et le retour à la maison facilité grâce au réseau libéral de sages-femmes et PMI qui pourront prendre le relais du suivi de la maman et du nourrisson.

 

► Un accès à l’IVG maintenu sur l’ensemble du territoire

L'accès à l'IVG est garanti à toutes les femmes même pendant le confinement.

Pour rappel, le délai légal d’avortement est en France de 14 semaines après l’interruption des règles. Le Planning Familial plaide actuellement pour allonger le délai légal d’avortement à 16 semaines.

 Un numéro vert IVG-contraception-sexualité est à disposition pour répondre à toutes les questions : 0800 08 11 11

Article publié le 14 avril 2020

 

Actus
Viva magazine