Revenir à la liste des actus

Bien renouveler mon air intérieur en période d'épidémie

Maintenons le lien #SantéSolidaire _ Saviez-vous que ¾ de l’air que nous respirons est un air confiné ? La qualité de notre air intérieur fait partie des facteurs déterminant de notre santé, au même titre que l’alimentation ou l’activité physique. En temps de crise sanitaire et de lutte contre la COVID-19 où les échanges vers l’extérieur sont limités, faut-il en faire autant avec l’air que nous respirons ?

La réponse est NON. Bien au contraire, il est fortement conseillé de continuer à aérer et de ventiler notre habitation, lieu de travail et tout espace clos. En effet, ces habitudes quotidiennes permettent de limiter le taux d’humidité, et donc l’installation de moisissure, de diluer les polluants qui s’accumulent dans notre intérieur et de limiter la contraction du virus par inhalation, si celui-ci est présent. Anne CASETTA, cheffe du service d’hygiène hospitalière – Hôpital Cochin – Paris précise même : ”[qu’]ouvrir en grand les fenêtres permet de diminuer la concentration de virus dans l’air. Nous savons que la contamination dépend de la dose infectieuse. Plus on la dilue, moins le risque d’être infecté est grand car une grande partie du virus part à l’extérieur”. Bien entendu dans le cadre de la lutte contre le SARS-CoV-2, l’aération des espaces clos est à coupler avec les gestes barrières recommandés. 

> Comment bien aérer et ventiler mon intérieur ?

Afin de renouveler l’air intérieur régulièrement, il est conseillé d’aérer, c’est-à-dire ouvrir les fenêtres en grand, pendant 10 à 15 min minimum, matin et soir. Dans le cadre du protocole sanitaire en entreprise, il est même recommandé d’aérer les espaces de travail, télétravail compris, toutes les 3h. 

En plus d’une aération quotidienne, la ventilation de votre habitation est essentielle, véritable système respiratoire de votre habitation. Elle assure la circulation permanente de l’air et limite les mauvaises odeurs. 

Pour les systèmes de ventilation naturelle, veillez à ce que les orifices d’entrée (exemple, sous les fenêtres...) et de sortie de l’air (grilles d’aération, espace sous les portes...) ne soient pas obstrués, même l’hiver. Pensez également à les entretenir régulièrement en nettoyant les bouches d’aération et en vérifiant leur bon fonctionnement. pour cela, mettez une feuille de papier sur les bouches d’extraction et veillez à ce qu'elle adhère. Cela prouve la bonne extraction de l'air.

Pour les systèmes de ventilation mécanique, veillez également à vous assurer de son bon fonctionnement, à nettoyer régulièrement les filtres et à  procéder à leur changement si besoin.  

>> Retrouvez les recommandations en matière d’aération, de ventilation et de climatisation en période d’épidémie de Covid-19, du ministère des solidarités et de la santé. 

 

Article rédigé le 16 novembre 2020

 

 

Actus
Viva magazine