Revenir à la liste des actus

Exposition aux rayons du soleil et risques de cancer : faisons le point !

En quantité modérée, le soleil est bénéfique pour la santé. En revanche, une exposition excessive peut être à l’origine de coups de soleil, vieillissement prématuré de la peau, photosensibilisation, cancers de la peau et lésions oculaires graves.

Le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC) a montré en 2018 qu’en France environ 3% des cancers sont liés à l’exposition aux rayons ultraviolets, qu’ils soient naturels (soleil) ou artificiels (cabines de bronzage). Plus de 80 % des cancers de la peau sont liés à des expositions excessives aux UV du soleil.

► Soleil et cancers

L’exposition au soleil est classée cancérogène certain pour l’homme par le CIRC (groupe 1) ainsi que les UVA et UVB, responsables de l’effet cancérogène du soleil. En atteignant la peau, les doses excessives d'UV agressent les cellules cutanées et peuvent provoquer des dommages irréversibles dans les gènes des cellules exposées. Deux types de cancers de la peau résultent de l’exposition aux rayons UV :  

  • Les carcinomes (90 % des cas) : ces cancers touchent la couche superficielle de l'épiderme. Ils se soignent bien mais peuvent laisser des cicatrices. Ils sont le plus souvent liés à des expositions solaires chroniques au cours de la vie.
  • Les mélanomes (les plus graves) : ces tumeurs malignes ressemblent le plus souvent à des grains de beauté mais avec des formes ou des couleurs anormales, et peuvent rapidement créer des métastases.

► Se protéger du risque d’exposition aux rayons du soleil  

1. Connaître son type de peau  
 

Bien connaitre son type de peau (on parle de phototype) permet de mesurer son niveau de risque au soleil.  Plus le phototype est proche de 1, plus il faut se préserver du soleil. Toutefois, il est recommandé de se protéger même avec un phototype élevé : personne n’est à 100 % à l’abri des cancers de la peau. (cf tableau : https://www.cancer-environnement.fr/340-Melanome-cutane.ce.aspx)

2. Appliquer les recommandations
 

  • Éviter de vous exposer au soleil au milieu de la journée, soit entre 12h et 16h, pendant l'été, lorsque les rayons solaires sont les plus intenses, donc les plus dangereux.
  • Rechercher l'ombre dans toutes les activités de plein air en été. A la plage, le parasol est utile mais il ne protège pas intégralement des rayons du soleil. Si vous travaillez en extérieur, soyez vigilants et protégez-vous.
  • Sortir couvert : la protection vestimentaire est celle qui stoppe le mieux les UV. Au soleil, il est important de porter des vêtements limitant les parties découvertes du corps ; un chapeau ; des lunettes de soleil avec filtre anti-UV (norme CE, catégorie 3 ou 4)  
  • Renouveler fréquemment l'application de crème solaire haute protection anti-UVB et anti-UVA : c’est un complément aux autres précautions visant à protéger les zones découvertes du corps. Même performante, elle ne filtre pas la totalité des UV.  
     

Chez l’enfant, quel que soit son phototype, sa peau est plus fine et plus fragile, que celle d'un adulte. Une exposition excessive au soleil pendant l'enfance est la principale cause de mélanome à l'âge adulte. Il est donc primordial de :

→ limiter l'exposition des enfants au soleil entre 12h et 16h

→ les couvrir (tee-shirt, chapeau, lunettes de soleil filtrant les UV …)

→ leur appliquer régulièrement une crème solaire adaptée, même s'ils restent à l'ombre.

Les enfants de moins d'1 an ne devraient jamais être exposés au soleil.

  • Eviter les autobronzants et les compléments alimentaires : ils n’apportent aucune protection solaire.
  • Eviter le bronzage par UV artificiels (cabines UV) : cette pratique est fortement déconseillée même si elle est autorisée en France pour les adultes (interdite aux mineurs). Elle n’entraîne aucun bénéfice pour la santé et les doses reçues se cumulent à celles des expositions aux UV naturels.  
  • Examiner régulièrement vos grains de beauté et ne pas hésiter à consulter un dermatologue en cas d’apparition d’une nouvelle tâche brune sur la peau ou d’un grain de beauté́ qui change d’aspect rapidement (dans sa forme, sa taille, sa couleur ou son épaisseur)  

 

Ce qu’il faut retenir :

► Le rayonnement solaire (composé d’UVA, UVB et UVC) est classé cancérogène certain pour l’homme ainsi que les UVA et les UVB.

► S’exposer 10 minutes le visage et les avant-bras au soleil à midi, 2 à 3 fois par semaine en été, suffit à produire la vitamine D nécessaire chez des adultes jeunes et en bonne santé. Pour les personnes à peau foncée ou par temps nuageux, 30 minutes sont nécessaires.

► L’exposition aux UV artificiels (cabines de bronzage) se cumule à celles des expositions aux UV naturels et n’entraîne aucun bénéfice pour la santé. Elle est donc fortement déconseillée.

 

Sources : Portail Cancer Environnement du Centre Léon Bérard; Fiche d'information sur le mélanome cutané

 

Article rédigé par le Département Prévention Cancer Environnement, Centre Léon Bérard, mai 2021

Actus
Viva magazine