Revenir à la liste des actus

L'alimentation dite « méditerranéenne » en quelques mots

La chaine de télévision France 5 avait diffusé un joli reportage sur l'alimentation en Grèce et notamment en Crète intitulée « Traditions et saveurs ». Ce fut un beau voyage culinaire nous montrant que ces habitants consomment ce que la terre et la mer leur offre de mieux, en respectant les saisons, en mettant en valeur les produits à travers des préparations hautes en saveurs ; c'est aussi une alimentation familiale, conviviale, colorée... un vrai bonheur pour le palais des gourmands (seul bémol, l'animatrice et les autochtones parlaient anglais, doublé en français... cela faisait moins local!)

 

Voyager en Grèce ou en Crète n'est pas à la portée de tous, mais imaginez-vous...

Imaginez-vous sous le soleil du sud de la France, avec les cigales comme compagnes, et le marché qui vous attend. Vous passez à côté des joueurs de pétanque qui râlent, « peuchère », et vous allez, d'un pas léger, le sourire aux lèvres, faire vos courses pour votre tribu. Objectif : alimentation méditerranéenne ! Vous achetez :

 

De l'huile d'olive... et des olives

Oubliez le beurre, la crème fraîche... rien que de l'huile d'olive. Pour la cuisine, ce n'est pas difficile, encore faut-il aimer les arômes de l'huile d'olive. Je devrais dire « des huiles d'olive »... les variétés diffèrent tellement selon le fruit utilisé ! En diététique, on compte une cuillère à soupe d'huile par repas et par personne... cela laisse de la marge pour faire les vinaigrettes et varier les cuissons. Les olives sont très présentes dans les plats, mais en petites quantité il me semble.

Ceux qui détestent l'huile d'olive utilisée à froid (en vinaigrette ou sur les légumes), peuvent la remplacer par de l'huile de colza ou de noix, riches en oméga 3.

 

Des fruits et légumes frais, de saison, en quantité importante

Vitamines, minéraux, fibres, antioxydants... ce sont des puits de nutriments. A consommer en entrées, en accompagnements de viande ou de poisson, des fruits frais en fin de repas et/ou en collation... Les crétois consomment surtout des fruits et légumes de saisons. La recommandation de 3 parts de fruits et de légumes à chaque repas, soit « 5 fruits et légumes par jour » est similaire à la nôtre. Une simple vinaigrette à l'huile d'olive, avec un filet de citron, un peu d'ail écrasé ou de graines de cumin et le tour est joué.

Pour le pourpier sauvage, c'est plus compliqué !

 

De l'ail, de l'oignon, des herbes aromatiques et des épices

L'ail, pour l'haleine fraîche, c'est une autre affaire, mais cela améliore les plats et incommode votre collègue de travail, qui de toute façon, ne vous aime pas beaucoup même sans l'ail. Cru, cuit, à votre convenance. L'oignon peut être doré avec un filet d'huile d'olive avant d'être incorporé dans les plats chaud, dans les sauces à base de tomate... Pensez à acheter une botte de petits oignons blancs à consommer crus dans les salades diverses et variées.

Parmi les herbes aromatiques les plus fréquemment utilisées en Grèce et en Crète, vous trouverez l'origan, le thym, la menthe (ou le « dyosmo » qui est une « sorte de menthe »), le persil, le basilic, l'aneth, la sauge, le romarin... Vous en trouverez sur votre marché local.

Les épices sont très présentes dans l'alimentation grecque et crétoise : poivre rouge et noir, cannelle, clous de girofle, piment d'Alep, cumin, safran… entre autres. La cannelle est souvent associée dans les plats en sauce.

 

Des légumes secs, des légumineuses, des fruits à coque, des graines

Vous hésiterez peut-être entre des lentilles, des haricots secs, des pois secs, des fèves… on les trouve tous sur nos marché (et même dans les supermarchés).

Les graines de câpres et de sènevé (plus difficile à trouver) sont utilisées en condiment. Mais vous trouverez facilement des graines de sésame. Goutez au pain aux graines de sésame, c'est délicieux.

Vous prendrez quelques amandes au petit déjeuner ou au goûter, des noisettes dans le pain, des noix avec une pomme en hiver... Certains boulangers font également du pain aux noisettes et amandes. Au petit déjeuner, c'est terrible !

 

Des aliments céréaliers « complets »

Le blé, le lin, l'orge semblent très présents ; on peut en consommer dans le pain, tout simplement.

 

Du poisson autant que possible

Les eaux de la Crète semblent regorger de poissons et autres produits de la mer... mais chez nous c'est une autre affaire. L'achat de poisson frais plombe un peu notre budget courses. C'est pourtant une excellente source de protéines et d’oméga 3. Les crétois consomment beaucoup de sardines (ouf !). Le maquereau, tout comme la sardine, est très abordable et est très intéressant nutritionnellement.

 

Fromages et laitages à base de lait de chèvre et brebis

Exit le lait de vache ! Je ne vous conseille pas d'abandonner nos producteurs de lait de vache, je ne fais que vous rapporter les bases de l'alimentation grecque et crétoise. De nombreux fromages à base de lait de chèvre et brebis, comme la fêta, sont très présents : dans les salades, dans des préparations chaudes... Dans le reportage dont je vous parlais, un restaurateur associe la fêta à un plat chaud de moules.
Seul bémol, il faut aimer le goût du lait de chèvre ou de brebis !

 

Un peu de viande blanche et quelques œufs

Les viandes les plus consommées en Crète semblent être le lapin, le mouton, l'agneau, le chevreau et la chèvre. Ils parlent peu du poulet... votre volailler va vous maudire ! Achetez quelques œufs aussi.

 

Très peu de viande rouge

Là aussi les crétois sont un modèle à suivre. La viande rouge, quel que soit son degré de cuisson, est à limiter. A titre de prévention, il est fortement conseillé de ne pas excéder 500g/semaine et par personne. L'alimentation méditerranéenne semble même encore plus restrictive à ce niveau.

 

Les aliments sucrés semblent consommés avec modération

Alors vous évitez l'étal du marchand de bonbons, le chocolatier et le pâtissier… ou une fois de temps en temps, pour l'anniversaire du petit. Pensez au pot de miel ; il est ajouté sur les préparations salées (exemple avec du fromage de chèvre) ou dans les desserts. On trouve des desserts avec du miel, des graines de sésame, des amandes, des noix... certaines pâtisseries sont très « orientales ».

 

Des cuissons simples

Viande ou poissons grillés, ou cuisson à l'étouffée avec un filet d'huile d'olive si besoin... et c'est tout. Les aliments qui sont frits, le sont dans l'huile d'olive.

 

Adieu les gâteaux à apéro !

Vous dégusterez des « mezze » ; ce sont des « amuses-bouches » faits à base de produits frais : légumes, sardine, poulpe... Avec nos apéros dinatoires, nous avons déjà un peu tordu le cou aux cacahuètes et crackers... Continuons sur la lancée !

 

C'est la fin du marché...

Vous avez de quoi vous régaler et prendre soin de votre santé. L'alimentation méditerranéenne, ou crétoise, a, à mon sens, beaucoup influencé nombre de conseils diététiques actuels afin d'améliorer notre état de santé et faire de la prévention... Nous étions sur un chemin de meilleure qualité... mais on peut mieux faire. Merci la Crète !

 

Bonne santé à tous et régalez vous !

 

Source : La Fédération Nationale de la Mutualité Francaise - Article mis en ligne le 27 juillet 2021

Actus
Viva magazine