Revenir à la liste des actus

Protection des enfants et confinement

Maintenons le lien #santésolidaire_Les violences en confinement n’existent pas uniquement au sein des couples, les enfants peuvent malheureusement également être victimes de ces violences. C’est pourquoi, en cette période de confinement, un certain nombre de dispositifs visant à prévenir les violences faites aux enfants dans le cadre privé ont été renforcés.

  •  119 – Enfance en danger :

Il s’agit d’un numéro dédié à la protection des enfants en danger ou en risque de l’être. Ce numéro est également valable pour les enfants et adolescents confrontés à une telle situation pour eux-mêmes ou pour un autre mineur en danger. L’appel, gratuit depuis tous les téléphones, n’apparaît sur aucun relevé téléphonique. Ce numéro est disponible 24h/24 et 7j/7.

 

  • Maintien des procédure d’urgence permettant de garantir la protection de tous les enfants :

Des permanences sont assurées dans les tribunaux pour enfants afin de prendre les mesures utiles de protection pour les enfants exposés à une situation de danger. En cas d’urgence, des ordonnances de placement provisoire seront décidées par les magistrats pour garantir leur protection. L’accueil de ces enfants sera assuré par les professionnels de la protection de l’enfance.

Concernant la répression des violences faites aux enfants, les audiences de comparution immédiate ou les présentations devant le juge d’instruction qui s’imposent se tiendront.

Sensibilisation des enfants et du grand public :

Chacun doit également se sentir concerné pour que la protection des enfants reste une priorité malgré le confinement. Le ministre en appelle à l’ensemble des diffuseurs - chaînes de télévision, radios, plateformes internet et réseaux sociaux, utilisés en particulier par les jeunes- afin qu’ils puissent relayer les messages de prévention et de promotion du 119-Enfance en danger.

Une campagne de sensibilisation sur l’enfance en danger à destination du grand public sera ainsi réactivée dans les prochains jours afin de favoriser cette vigilance collective.

 

  • 114, numéro d’urgence destiné aux personnes sourdes et malentendantes :

Ce nouveau dispositif accessible 24h/24, 7j/7, vise à faire face aux violences conjugales et intrafamiliales depuis le début du confinement. Un SMS permet aux victimes de prévenir les secours discrètement. Ainsi, les victimes de violences peuvent alerter police, gendarmerie, SAMU et pompiers par SMS, en envoyant un message au numéro  "114". Ce service est gratuit.

Les opérateurs derrière ce SMS d'urgence préviendront les forces de l'ordre en leur transmettant les coordonnées de la victime.

 

  • Lancement d’un numéro national pour les auteurs de violences  :

Un numéro national dédié à l’écoute des auteurs de violences a été créée dans le but d’éviter que les tensions au sein du couple ou de la famille ne s’aggrave pendant cette période de confinement. Cette ligne est ouverte du lundi au dimanche de 9h à 19h au 08.019.019.11.

 

  • Association Enfance & Partage  :

Nous vous rappelons également que la Mutuelle Familiale est partenaire de l’association Enfance & Partage. Cette association a pour mission de protéger et défendre les enfants victimes de toutes formes de violences, qu’elles soient physiques, psychologiques ou sexuelles. En cette période de confinement, l’association a tout mis en œuvre pour maintenir son numéro vert Stop Maltraitance au 0800 05 12 34. A l’écoute, du lundi au vendredi de 10h-13h et 14h-17h.

https://enfance-et-partage.org/

 

 

Actus
Viva magazine