Revenir à la liste des actus

Y aura-t-il encore des petits Occitans en 2040 ?

Le Réseau environnement santé (RES) et le collectif blog assistance médicale à la procréation (BAMP!) organisent le 4 juin à Toulouse un colloque sur les problèmes croissants d’infertilité qui touchent particulièrement le sud-ouest.
 

Un couple sur cinq rencontre aujourd’hui des difficultés pour mener à terme son projet parental. Femmes et hommes sont concernés. Endométriose, ovaires polykystiques et épuisement précoce de la réserve ovarienne sont parmi les troubles qui gagnent du terrain chez les femmes. Quant aux hommes, ils sont de plus en plus victimes d’une baisse de la qualité du sperme, de l’augmentation du cancer des testicules et de malformations génitales. 
En France, le sud-ouest est la région la plus touchée par ces problèmes, selon une étude de Santé Publique France (Joëlle Le Moal et al, Semen quality trends in French regions are consistent with a global change in environmental exposure, Reproduction Avril 2014).
Si l’évolution actuelle se poursuit, il pourrait ne plus y avoir de petits Occitans en 2040. !
Depuis près de 30 ans, les perturbateurs endocriniens et plus largement un environnement dégradé sont mis en cause (déclaration de Wingspread, juillet 1991). Ce colloque scientifique ouvert au public donnera la parole aux spécialistes et aux personnes concernées.
La première partie de la journée sera consacrée à l’état des connaissances. Puis, une table ronde permettra d’ouvrir le débat sur les réalités régionales et les actions pouvant être mises en place pour protéger au mieux la santé humaine.
Cet événement s’inscrit dans le cadre de la Stratégie Nationale Perturbateurs Endocriniens (SNPE), du Plan National Santé Environnement (PNSE3) et des Plans Régionaux Santé Environnement (PRSE3).

Colloque "infertilité & environnement"
4 juin 2018 de 9h30 à 17h00 à la Grande Halle de l'Union à Toulouse

Le Réseau environnement santé (RES) et le collectif blog assistance médicale à la procréation (BAMP!) organisent le 4 juin à Toulouse un colloque sur les problèmes croissants d’infertilité qui touchent particulièrement le sud-ouest.

Un couple sur cinq rencontre aujourd’hui des difficultés pour mener à terme son projet parental. Femmes et hommes sont concernés. Endométriose, ovaires polykystiques et épuisement précoce de la réserve ovarienne sont parmi les troubles qui gagnent du terrain chez les femmes. Quant aux hommes, ils sont de plus en plus victimes d’une baisse de la qualité du sperme, de l’augmentation du cancer des testicules et de malformations génitales. 
En France, le sud-ouest est la région la plus touchée par ces problèmes, selon une étude de Santé Publique France (Joëlle Le Moal et al, Semen quality trends in French regions are consistent with a global change in environmental exposure, Reproduction Avril 2014).
Si l’évolution actuelle se poursuit, il pourrait ne plus y avoir de petits Occitans en 2040. !
Depuis près de 30 ans, les perturbateurs endocriniens et plus largement un environnement dégradé sont mis en cause (déclaration de Wingspread, juillet 1991). Ce colloque scientifique ouvert au public donnera la parole aux spécialistes et aux personnes concernées.
La première partie de la journée sera consacrée à l’état des connaissances. Puis, une table ronde permettra d’ouvrir le débat sur les réalités régionales et les actions pouvant être mises en place pour protéger au mieux la santé humaine.
Cet événement s’inscrit dans le cadre de la Stratégie Nationale Perturbateurs Endocriniens (SNPE), du Plan National Santé Environnement (PNSE3) et des Plans Régionaux Santé Environnement (PRSE3).

Colloque "infertilité & environnement"
Lundi 4 juin 2018 de 9h30 à 17h00 à la Grande Halle de l'Union à Toulouse.
Inscrivez-vous

Actus
Viva magazine