Comment composer ma pharmacie familiale ?

Avoir l'essentiel à portée de main

Incontournable pour soigner rapidement les petits aléas de la vie, la pharmacie familiale doit être personnalisée selon la composition de votre foyer (présence d’enfants, de personnes âgées, etc.).

Gorge douloureuse, gastroentérite, migraine passagère… Voici une sélection de médicaments et dispositifs à intégrer dans votre pharmacie familiale. N’hésitez pas à demander conseil à votre médecin et votre pharmacien !

Placez l'armoire à pharmacie en hauteur et/ou fermée à clé, hors de portée des enfants, à l'abri de la lumière, de l'humidité et de la chaleur.

Produits à usage interne

•    un médicament contre la douleur et contre la fièvre (aspirine, paracétamol ou ibuprofène), avec des dosages adaptés à chacun des membres de la famille
•    un anti diarrhéique et des sachets de solution de réhydratation, si la famille comprend des enfants en bas âge
•    un antispasmodique en cas de douleurs digestives

Produits à usage externe

•    une solution antiseptique pour désinfecter les petites plaies
•    un baume pour les ecchymoses : à base d’arnica par exemple
•    une crème apaisante et protectrice pour les brûlures superficielles et les coups de soleil
•    une pommade contre les douleurs et les démangeaisons dues aux piqûres d’insectes
•    du sérum physiologique en dosettes (pour déboucher le nez ou pour le lavage des yeux)
•    crème solaire (indice de protection supérieur à 30) et crème après-soleil

Instruments et pansements

•    un thermomètre
•    une pince à écharde ou une pince à épiler de bonne qualité
•    des compresses stériles, des bandes de tailles différentes
•    du sparadrap et des pansements adhésifs
•    une paire de ciseaux

Zoom
Bien ranger les médicaments pour sécuriser leur usage
Il est courant de classer les boites en fonction du problème à traiter : migraines, gastro-entérite, etc. Cependant, il est recommandé de classer les médicaments en fonction de leur Dénomination Commune Internationale (DCI). La DCI est le nom universel de la substance active contenue dans un médicament. Elle est écrite sur la boîte de médicament, juste en dessous du nom commercial. Par exemple : Doliprane®, Dafalgan® et Efferalgan® sont des noms commerciaux d’un même médicament dont la DCI est «  paracétamol ».
D’autre part,  conservez toutes les boites et notices des médicaments, indispensables pour vérifier la dose, les contre-indications, la date de péremption, etc.

Pensez à la trousse de secours nomade

Elle vous suivra lors de sorties, week-ends et pendant les vacances. Glissez-y de quoi soigner : la fièvre, un rhume, la douleur, la toux, une digestion difficile, une diarrhée, des vomissements, le mal des transports. Sans oublier du sérum physiologique en mini-doses pour les douleurs ou gênes occulaires.
Et lors de vos départs en vacances, n’oubliez pas le carnet de santé de vos enfants !

A la fin d'un traitement, ayez le réflexe Cyclamed !

Une fois par trimestre, pensez à faire le tri pour retirer les médicaments périmés et ceux dont vous avez fini le traitement (antibiotiques). Les médicaments non utilisés représentent 19 200 tonnes de déchets chaque année dans les foyers français, mais ne peuvent pas être mis à la poubelle. Périmés ou non, les médicaments restant à la fin d’un traitement doivent être rapportés en pharmacie dans leur conditionnement (blister, tube) mais sans l’emballage carton. Ils seront détruits par incinération, pour limiter la diffusion de résidus médicamenteux dans l’environnement. Par ce geste, vous limitez également les risques d’accidents à votre domicile.

Vidéo : d'autres conseils pour "prendre soin" de son armoire à pharmacie

 

 

Dernière mise à jour : 24 septembre 2018.

Dates des actions proposées

De nouvelles dates à venir