Comment mieux communiquer avec mon proche malentendant ?

Être à l’écoute

Quels que soient l’origine et le degré de la surdité, il existe des solutions pour continuer à communiquer.

Comment bien se faire comprendre par une personne malentendante ?

S’appuyer de l’écrit peut apporter un confort non négligeable.

La perte des capacités auditives entraîne une difficulté à distinguer les sons. Le décodage de la parole peut donc être incomplet, et la réponse donnée incohérente. Quelques principes simples permettent de faciliter la communication et évitent de mettre la personne malentendante en difficulté :

  • Parlez lentement mais naturellement, en privilégiant les phrases simples et courtes.
  • Positionnez-vous en face de la personne, sans contre-jour, et à sa hauteur. Evitez également de sourire car cela perturbe la lecture sur les lèvres.
  • Ne parlez pas d’une pièce à l’autre.
  • Osez vous assurer que la personne a bien compris l’échange oral car rester en relation est essentiel. Cela nécessité de prendre le temps. Il s’agit là d’une marque de respect et de bienveillance pour conserver une bonne relation malgré la perte de l’audition liée à un âge avancé.

Seul un contrôle régulier de son audition auprès de son médecin ORL permet de se rendre compte de l’évolution éventuelle de ses capacités auditives. Il ne faut pas hésiter à demander à son médecin traitant un bilan auprès du médecin ORL, quel que soit son âge !

Créer un climat sécurisant

L’ouïe est une fonction d’alerte majeure, qui permet de repérer les changements dans son environnement. La perte de l’audition peut ainsi augmenter le sentiment d’insécurité, car la personne ne perçoit plus l’origine des sons et peut se laisser surprendre. Pour créer un espace de vie rassurant :

  • Alertez de votre présence par des rituels, pour ne pas faire sursauter la personne malentendante. Vous pouvez par exemple vous manifester en touchant délicatement l’épaule de votre proche malentendant.
  • Si votre proche a une mobilité réduite, installez-le de manière à ce qu’il puisse voir les personnes qui entrent dans la pièce où il est installé.

 

Des outils et méthodes pour mieux communiquer

Pensez aux différents accompagnements qui peuvent aider la personne malentendante :

La lecture labiale est le complément indispensable à l’appareillage dans les cas de surdité sévère et profonde.

  • Le bilan auditif réalisé auprès d’un médecin ORL permet d’envisager ou non le port d’aides auditives. Elles sont aujourd’hui très discrètes et constituent la meilleure solution pour permettre aux malentendants de ne pas s'exclure socialement.
  • L’orthophonie permet de faciliter la lecture sur les lèvres et l’articulation. La lecture sur les lèvres consiste à décrypter sur les lèvres de l’interlocuteur les mots qu’il prononce. Elle permet de continuer à communiquer avec l’entourage et rompt l’isolement dû à la surdité. Il n’est pas toujours possible de lire sur les lèvres, mais c’est un remarquable et indispensable outil de réinsertion sociale, aussi bien au niveau professionnel que personnel. Son apprentissage demande du temps, de la patience et la compréhension des personnes proches, ainsi qu’une bonne vision. Il est d’autant plus utile que les progrès réalisés resteront acquis même si la surdité s’aggrave.
  • La langue des signes française (LS) est pour les personnes sourdes le seul mode linguistique véritablement approprié, le seul qui leur permette un développement cognitif et psychologique identique à celui d’un entendant.
  • Le Langage Parlé Complété (LPC) est une langue à part entière qui consiste à accompagner la parole de petits mouvements de la main près du visage. La main complète, syllabe par syllabe, le mouvement des lèvres et permet ainsi de faciliter la compréhension. Les mouvements codés de la main n'ont de sens qu'associés à la parole. Lorsque vous codez, vous communiquez donc en langue française.

Source : Journée Nationale de l'Audition.

Dernière mise à jour : 08 août 2018

Dates des actions proposées

De nouvelles dates à venir