Comment prévenir la Maladie de Lyme et autres maladies vectorielles à tiques (MVT) ?

La Maladie de Lyme

La maladie de Lyme ou borréliose de Lyme survient après une piqûre de tique contaminée par une bactérie Borrelia. L’infection, parfois sans symptôme au début, peut se propager et provoquer des troubles très invalidants (cutanés, articulaires, neurologiques ou cardiaques).
Le nombre de cas semble augmenter ces dernières années. Si certaines régions (Alsace, Rhône-Alpes, Limousin) sont plus touchées que d’autres, la prudence s’impose pour tous lors des sorties dans la nature.

 La tique, sa vie, son oeuvre 

La tique affectionne les zones boisées et humides (tapis de feuilles mortes, broussailles…), mais elle est aussi présente dans les herbes hautes des prairies, parcs et jardins où elle attend sa victime. Elle mord à chaque stade de son développement pour se nourrir et se reproduire : larve, nymphe et femelle adulte avant la ponte. Cet acarien peut vivre en moyenne trois ans. La tique est très active entre mars et novembre.

Grâce à son appareil buccal (le rostre), elle s’accroche à la peau d’un animal, le plus souvent sauvage (gibier, oiseaux, rongeurs…) et plus rarement d’élevage (vaches, chevaux…). Une fois fixées à la peau, elle se gorge de son sang. Si l’animal est infecté par la bactérie (Borrelia burgdorferi sensu lato), la tique devient alors porteuse du germe. Si elle mord un être humain, elle peut alors lui transmettre la bactérie responsable de la maladie de Lyme.

Si la maladie de Lyme est la principale infection transmise par les tiques en France et en Europe, elle n’est pas la seule. D’autres maladies ont la tique pour vecteur : l’encéphalite à tique (*), l’anaplasmose granulocytaire humaine, la tularémie, la fièvre Q et deux rickettsioses. Mais toutes les tiques ne sont pas infectées.

(*) la vaccination est recommandée seulement pour les voyageurs séjournant dans les zones endémiques d’Europe centrale, orientale et septentrionale, du printemps à l’automne.

Photos de tiques, dont une avant son repas et l’autre gorgée de sang.

 

Les signes de la maladie

Les symptômes de la maladie de Lyme peuvent varier d'une personne à l'autre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans les 3 à 30 jours après la piqûre de tique peut apparaître une plaque rouge qui, en s'étendant, ressemble à une cible. C’est l’érythème migrant, un signe distinctif qui doit alerter mais qui intervient seulement dans un cas sur deux d’infection. Il disparaît en quelques jours ou semaines. D’autres symptômes ressemblent à ceux de la grippe (maux de tête, palpitations, frissons, fièvre, malaise, douleurs musculaires ou articulaires…).

Sans traitement, les symptômes disparaissent, mais une seconde phase peut se manifester, des mois après, par des taches rouges, des douleurs articulaires pouvant toucher les grosses articulations, des troubles cardiaques, divers troubles neurologiques (paralysie faciale, méningite). Au bout de plusieurs mois, voire d’années, en l’absence de traitement, des atteintes graves des nerfs, articulations, cœur et peau peuvent s’installer.

 

Zoom

La borréliose de Lyme ne se transmet pas :

  • De personne à personne
  • Par contact direct avec les animaux
  • Par voie alimentaire
  • Par piqûre d’autres insectes.