J’entends moins bien, que faire ?

L’audition : un levier du bien vieillir

Dès que l’on a conscience de difficultés auditives, il est recommandé de consulter son médecin généraliste qui prescrira un contrôle de l’audition et en suivra l’évolution.

Comment détecter les problèmes d'audition ?

La presbyacousie apparaît de façon progressive et insidieuse et généralement le sujet n’a pas conscience de la dégradation de son audition. L’indice le plus sûr d’apparition de la presbyacousie est la difficulté à comprendre la parole lorsqu’on se trouve en milieu bruyant : repas animé, transports en commun…

Un test de l’audition est proposé par la Mutuelle Familiale dans le cadre de ses ateliers de prévention à destination des séniors (atelier Mémoire, atelier Equilibre – ou PIED), pour mieux prendre conscience du niveau de son audition

On distingue 4 niveaux de surdité calculée sur la moyenne des seuils auditifs sur 500, 1000, 2000 et 4000 Hz. La perte auditive concerne d’abord les sons aigus, puis les sons graves.

 

Surdité modérée : 20 à 40 dB / Surdité moyenne : 40 à 70 dB /Surdité sévère : 70 à 90 dB /Surdité profonde : au-delà de 90 dB. C’est à partir d’un niveau de perte moyen de 30dB que l’on préconise l’équipement en aides auditives

 

Comment mieux entendre ?

Dans les premiers temps de la presbyacousie, et en marge de tout appareillage, il est possible d’améliorer le confort d’écoute en adoptant quelques règles de communication : observer le visage de son interlocuteur pour s’habituer à lire sur les lèvres, éviter les lieux bruyants (animations musicales, réunions publiques...). Si nécessaire, on rendra son intérieur plus « cossu » en mettant des tentures, des tapis, des fauteuils qui supprimeront les réflexions du son.

 

Comment bien se faire comprendre par une personne malentendante ?

Quelques principes de bon sens permettent de faciliter la communication et d’éviter de mettre la personne malentendante en difficulté :

  • Ne jamais parler d’une autre pièce
  • Se positionner en face de la personne, sans contre-jour, et à sa hauteur
  • Ne pas sourire lorsque l'on parle, parler plus lentement mais naturellement
  • Articuler sans crier, rester naturel
  • Faire des phrases simples et courtes

 

Que penser des aides auditives ?

Ces prothèses agissent par amplification du son, en s’adaptant selon que le son soit un bruit ou une parole. Elles n’ont aucun effet thérapeutique mais constituent une aide qui permet d'améliorer la communication. Elles sont très pratiques pour conserver une vie active. Les aides auditives sont aujourd’hui plus esthétiques grâce à la miniaturisation, et peuvent passer inaperçues.
Il existe deux formes d'appareils :

  • les contours d'oreille, à glisser derrière l’oreille
  • les intraauriculaires, enfoncés dans le conduit auditif.

Les performances de ces appareils sont à peu près équivalentes, les contours d'oreille sont cependant plus faciles à manipuler.

Quelques conseils pour optimiser la réussite de l’appareillage :

  • le malentendant doit en manifester le désir, il ne doit pas être motivé par des incitations extérieures, la publicité, la volonté des proches ou même la prescription médicale.
  • La période d’adaptation est quelquefois rapide mais peut aussi nécessiter plusieurs semaines. Même s’il existe des personnes réfractaires, le port d’aides auditives est généralement très bien vécu et ses bienfaits s’avèrent rapidement supérieurs aux contraintes.
  • Le port d’aides auditives doit être décidé en temps utile : assez tôt pour éviter qu’un malentendant ne s’isole trop longtemps et pour que ses capacités d’adaptation soient intactes.

Coût des aides auditives : le coût moyen d’un appareillage auditif en France est compris entre 1800 et 4000€ pour les 2 oreilles. La prescription par un médecin est obligatoire pour obtenir un remboursement de l’Assurance maladie et de sa mutuelle. Le reste à charge pour le patient est en moyenne de 2000€ pour l’appareillage des deux oreilles.

Source : Syndicat national des audioprothésistes.

Une vidéo pour comprendre le fonctionnement des audioprothèses et leur intérêt

 

 

Zoom
Profitez du spectacle grâce aux boucles d'induction magnétiques !
La boucle d'induction magnétique est destinée aux personnes malentendantes appareillées d'aides auditives dotées de la position "T" (téléphone, télévision, théâtre). Cela permet aux visiteurs appareillés de recevoir directement dans leurs aides auditives un son optimum et sans déformation, en activant tout simplement la fonction T sur leurs appareils.
D'ici 2015, tous les établissements recevant du public devront offrir la possibilité à tout malentendant équipé d'aides auditives avec position T, de profiter pleinement des aménagements de ces sites.

Fiche réalisée avec le concours de la Journée Nationale de l’Audition.
Dernière mise à jour : 03 août 2018.

Dates des actions proposées

De nouvelles dates à venir