Trouve-t-on des perturbateurs endocriniens dans les aliments pour enfant ?

De nouvelles habitudes à privilégier

Eviter les plastiques, jetables et privilégier les petits plats fait-maison sont des habitudes simples pour éviter durablement les perturbateurs endocriniens.

Je préfère:

  • Les biberons en verre plutôt que ceux en plastique
  • La vaisselle en verre ou céramique
  • Les plats faits-maison, à partir de produits bio si possible, cuits dans des poêles et plats en inox, verre, fonte
  • Les fruits, légumes et féculents (pâtes, riz, lentilles…) issus de l’Agriculture Biologique. Si cela n’est pas possible, je nettoie soigneusement et pèle les fruits et légumes.

 

J’évite:

  • La vaisselle et les ustensiles de cuisine en plastique polycarbonate (indiqué n°7 ou PC) :  Globalement, j’évite les sigles 3, 6, 7.

 

 

  • les poêle et moules de cuisson avec un revêtement : téflon, "pierre", céramique

Sources : Réseau Environnement Santé (RES) et guides WEFC (Women in Europe for a Common Future).

Zoom
Evitez le plastique au maximum !
Film étirable, boîte alimentaire, cuit-vapeur, bouilloire, spatule… Les matériaux en plastique doivent être chassés de la cuisine, surtout lorsqu’il s’agit de réchauffer ou cuire un aliment. En effet, la chaleur augmente le passage des contaminants (bisphénol A, phtalates…) dans l’aliment, d’autant plus s'il est gras. Pour les utilisateurs de fours à micro-ondes, il est toujours préférable de faire réchauffer son repas dans une assiette (en verre, en céramique) plutôt que dans une barquette en plastique, même si celle-ci est dite « pour micro-ondes ». En effet, cette mention précise simplement qu’elle ne fond pas à la chaleur.

Prévenir plutôt que guérir : portrait d'un éco-infirmier

 

 

 

Dernière mise à jour : 01 août 2018.

Dates des actions proposées

Veuillez sélectionner la date qui vous interesse.